La Défense est à Paris ce que La City est à Londres. Quartier économique par excellence, il se développe à une vitesse ahurissante. De nouvelles tours d’entreprises sont construites sans cesse, toutes plus modernes les unes plus que les autres. Mais ce n’est pas le seul aspect de La Défense qui possède de multiples visages.

Une architecture contemporaine

Que ce soit les immeubles d’habitation ou encore les tours d’entreprises, ils sont tous construits dans le respect de l’architecture de leur époque. C’est ce qui rend La Défense un mélange unique de design des années 80 et de modernisme des années 2000. A cheval entre plusieurs villes, comme Puteaux et Courbevoie, cet endroit évolue selon les politiques différentes de celles-ci. Ce tout attire, inspire et donne envie de découvrir les lieux.

Cette raison explique l’amour que je voue à ce quartier où j’ai travaillé pendant plus d’un an et demi et auquel je reviens régulièrement. Depuis peu, je m’y balade énormément et à chaque fois, je tombe sur des détails que je n’avais pas aperçu la fois précédente. A toute heure et à toute saison, j’aime beaucoup photographier tous ces visages architecturaux offerts par La Défense. J’adore également les panoramas impressionnants sur l’esplanade ou le parvis depuis le haut des escaliers de la Grande Arche.

Une pointe d’art

Au-delà du fait que ce quartier unique en son genre est photogénique en tous points et sait ravir une grande panoplie de photographes, une autre forme d’art s’y glisse. En effet, dans plusieurs endroits se dressent des œuvres d’art contemporain et moderne, que ce soit des bassins, des sculptures ou encore des escaliers. Parmi les plus connus, il y a « Le pouce », la tour « Le Moretti » ou par exemple, les deux personnages fantastiques du très célèbre artiste catalan Joan Miro.

N’hésitez pas à découvrir le quartier de La Défense en venant vous y balader ou le visiter, car il vaut vraiment le coup. Des expéditions touristiques proposent de vous en dévoiler les moindres recoins et secrets.