Outre les couleurs de floraison au début du printemps, celles d’automne sont tout aussi intéressantes. En ville comme à la campagne, la nature offre un spectacle qui n’a rien à envier aux autres saisons.

L’arc-en-ciel de l’automne

Jaunes, marrons, oranges, rouges… petit à petit entre septembre et novembre, les arbres se parent de feuilles aux couleurs flamboyantes qui créent une atmosphère majestueuse. Une ambiance chaude s’installe pour plusieurs semaines, afin de réchauffer les cœurs et faire oublier non seulement les températures qui baissent, mais également les feuilles qui tombent inexorablement. Une aubaine pour les yeux et un moment idéal et si photogénique pour capturer les derniers instants de l’année de la vie de la nature. L’automne reste une saison à mi-chemin entre la joie des jolies couleurs et la tristesse des jours d’hiver qui se profilent lentement, mais sûrement.

Mon rapport à cette saison

J’avoue qu’avant de me passionner pour la photographie, je ne faisais pas très attention aux couleurs de l’automne qui ne m’intéressaient ni m’inspiraient pour rien au monde. Les images sur les comptes Instagram des autres me plaisaient mais je n’avais aucune envie de les réaliser moi-même. Le printemps et l’été étaient alors mes saisons préférées puisque j’aime davantage le bleu et le vert comme couleurs.

Toutefois, en cette année 2018, ma vision des choses n’était plus du tout la même. Pour une fois, ces belles couleurs rouges, oranges, jaunes et marrons m’ont vraiment attirée. Mon avis a changé lorsque j’étais sur la route, en Pologne. Tous les arbres étaient magnifiquement habillés et petit à petit, les prendre en photos me trottait dans la tête. En revenant en France, je voyais la nature d’un œil différent et cela m’a permis d’admirer les berges de Seine à Rueil-Malmaison, les plantes au zoo de Beauval ou encore les couleurs vives dans le quartier de Montmartre.