En juin dernier, j’ai eu l’occasion de voir l’exposition d’ « Art-Chéologie » nommée « Mission Iode 25.08 » et réalisée par Antoine Renard, à la galerie Art Thèmes Gallery. J’ai adoré le jeu de mot, d’ailleurs. Il était présent, ce qui m’a permis d’échanger longuement avec lui autour de ses oeuvres et de sa vie d’artiste.

Qui est Antoine Renard ?

Le catovien Antoine Renard est un artiste-sculpteur qui très tôt, a été intéressé par l’art. Adolescent, il intègre déjà l’atelier des Beaux-Arts du Carré des Arts. Il y découvre la sculpture qui fera désormais partie de sa vie. Aujourd’hui, il l’enseigne dans cet endroit où tout a commencé. Il a également suivi des études de graphisme. Il aime associer l’être humain avec des éléments produits par notre civilisation. Passionné par l’archéologie, il a eu l’idée de proposer sa vision de notre société de communication, découverte par un art-chéologue dans 3000 ans.

Son exposition a eu lieu dans une galerie du Vésinet, dans le département des Yvelines. Art Thèmes Gallery est tenue par une artiste passionnée et engagée qui répond au doux nom d’Anne Desnos, et par son mari. Vous y trouverez un art plein de sens, d’engagement sur des sujets d’actualité et des artistes qui ont beaucoup à dire. Je vous conseille vraiment d’y faire un tour si vous êtes dans le coin ! En attendant, vous pouvez découvrir les expositions du moment via des visites virtuelles sur le site de la galerie.

L’exposition d’art-chéologie Iode 25.08

L’artiste s’est posé la question : que trouveront nos ancêtres comme vestiges de notre civilisation dans plusieurs milliers d’années ? Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont pris une très forte ampleur dans notre vie quotidienne. L’objectif d’Antoine Renard était de façonner des oeuvres physiques qui reprenaient les codes de ces réseaux tels que les émoticons, les likes, les hashtags. Grâce à ces sculptures, il propose sa vision de notre société de communication. Vieillies avec divers procédés, pendant plusieurs mois et années, elles dénoncent les actualités. Les sujets comme le mouvement MeToo avec Balance ton Porc, le réchauffement climatique, le narcissisme grandissant avec les paillettes et les selfies…etc, en font partis. Récemment, il a même rajouté un masque à une de ses oeuvres, témoignage de cette époque atypique que nous traversons avec la Covid-19.

En début d’année 2020, l’artiste-sculpteur s’est même mis en scène sur son compte Instagram. Il se présente comme un archéologue découvrant ces ruines, vêtu dans une combinaison et masqué. Tout ça, dans une atmosphère qui donnait l’impression que l’endroit était abandonné depuis bien des années. On se croirait presque dans un film scientifique, au moment de la découverte d’une vie extra-terrestre. Il le raconte également sur son site web consacré à la Mission Iode 25.08.

Conversation entre artistes

J’ai adoré échanger avec Antoine Renard sur cette exposition et ce que ses oeuvres représentaient pour lui. J’ai apprécié connaître comment lui était venue l’idée d’un tel projet, quels procédés il a utilisé pour arriver à un tel résultat et bien évidemment, le message qu’il souhaitait passer à travers cette exposition. En savoir plus sur sa vie artistique m’a beaucoup intéressée également.

Nous étions à peine sortis du confinement, pendant lequel j’ai débuté une réflexion autour de ma pratique photographique. Dès le mois de juin, je savais que je voulais désormais travailler sous forme de projets pour mes futures réalisations. C’était donc le moment idéal de discuter entre deux artistes (ok, moi je ne suis qu’un amateur encore, mais artiste quand même). Cette conversation m’a permis de mettre des mots sur ce que je ressentais et aussi, de recevoir des conseils d’un artiste qui a déjà vécu ce moment.

Antoine Renard m’a confirmée que le processus par lequel j’étais en train de passer était tout à fait normal et surtout, nécessaire à la création artistique. Se poser des questions, réfléchir sur un projet, se connaître, savoir quels sujets nous souhaitons aborder…etc, c’est être dans la bonne voie. Dans une période de doutes, cet échange a vraiment été un luxe car il m’a remotivée et redonnée l’inspiration pour continuer. Je ne peux donc que le remercier pour tout cela.

Autoportrait-selfie à travers l’oeuvre d’Antoine Renard

Il n’y a rien de mieux que de découvrir le travail de d’autres artistes, d’avoir l’occasion de les rencontrer (quand c’est possible) et d’échanger avec eux sur leurs expériences et leurs visions des choses. Cela permet de nous améliorer dans nos travaux. Ce sont des moments comme celui que j’ai pu vivre avec Antoine Renard qui façonnent notre travail artistique. Je suis très contente que c’est arrivé au meilleur des moments, quand ma réflexion sur ma pratique future venait à peine de commencer. Cette conversation marquera très certainement mes prochains projets photographiques.